Maison à Gerês

Caniçada, Vieira do Minho, Portugal

Cette maison de week-end, située dans le parc national de Peneda-Gerês, résulte de la reconstruction et de l’expansion d’une ruine, dans un lieu aux caractéristiques morphologiques uniques, en bordure de la rivière Cávado et d’un ruisseau riche. La zone préexistante de la ruine, la passion pour le ski nautique, la topographie, la densité des arbres et les fortes précipitations de la région, ont abouti à une proposition simple mais audacieuse.

Le volume, pratiquement 7,50 mètres de hauteur, est soutenu par la dalle inférieure.
Cette dalle est constituée d’une grille de trois poutres de hauteur variable, soit longitudinalement, soit transversalement, profitant à la fois de la rigidité et de l’inertie élevées dans la zone des appuis, et de son faible poids propre sur le bord libre, avec des effets bénéfiques également dans le contrôler les déformations rigoureuses, à la fois à court et à long terme. La chaussée a été réalisée à l’aide de dalles lumineuses unidirectionnelles. Afin d’optimiser les conditions de support, des fosses de fondation ont été réalisées en haut de la pente.

En tant que maison partiellement enterrée, vue de l’entrée principale, la maison semble minimisée; cependant, vu de la rivière, il apparaît comme un cadre de verre déguisé dans la végétation. La relation établie par le projet et la ruine définit à la fois les accès et l’échelle de l’intervention, transformant la préexistence en une présence constante à l’intérieur de la maison, comme tout autre élément de la nature.

Correia / Ragazzi

Emplacement

magazine en ligne

site web de l'architecte

FG+SG architectural photography

Architecture:
Emplacement: Caniçada, Vieira do Minho, Portugal
Client: Privé
An: 2006
Surface: 150 m2
Constructeur: Almeidas & Magalhães, Lda